top of page
Search
  • wmt02379

2023/07/12 (水) 18:41~2023/07/14 (金) 6:36



2023/07/12 (水) 18:41


Qu'est-ce qui a bien pu me prendre ?

Je me suis dit qu'après la Divina et la Zeani, il n'était pas juste de ne pas aller voir du côté de la Diva turca, alias Leyla Gencer. Je te poste déjà ceci, histoire de ne pas transformer ma livraison de ce jour en roman-fleuve. Elle avait tout, au moment où Callas s'enrhumait à jamais. Les Norma sont glorieuses, les Aida stupéfiantes (avec en Radamès un inconnu au bataillon du nom de Limarelli que j'irai visiter quand j'en aurai fini avec elle), et le Rigoletto du Colón avec Mc Neil est tout simplement à tomber, le public ne lui laissant même pas terminer Caro Nome et le duo de la vengeance finissant en pur délire vocal. Bienheureuses années cinquante et soixante !

Norma

Aida

Rigoletto

Enjoy !


2023/07/12 (水) 22:10

Martern aller Artern

Mi tradi

Or sai chi l'onore

Al dolce guidami

Ritorna vincitor

Ecoute, je m'arrête avec ce Ritorna vincitor, de peur d'y passer la nuit. Cette femme me rend fou : pareil engagement est unique, no one today can shine her shoes dit justement l'un des commentateurs. J'ai laissé de côté des vidéos sublimes (du Trouvère notamment) où elle n'est pas synchrone, je me les passerai en fermant les yeux. Je t'épargne également une intégrale à saliver de Norma à Bologne en 66, et l'Aida de Vérone (en 66 aussi) dont est extrait le Ritorna vincitor. Décidément, une Grecque, une Roumaine et une Turque, avec toutes leurs qualités les Italiennes la jouent alors petit bras face à de tels monstres venus des mers orientales.


2023/07/13 (木) 18:10

Outre que les copines (?) de Callas apportent chacune leur ténor, qui ont malheureusement pris avec elles le mauvais train de l'Histoire du chant : après Lazzari avec la Zeani, voici avec la Gencer Limarelli, époustouflante révélation entre le lirico et le lirico-spinto, comme une typologie vocale à lui seul.

Deserto in terra


Celeste Aida


E la solita storia del pastor


Di quella pira


Ah la paterna mano


Un di, all' azzuro spazio

Comme dirait ma cousine Gloria : Wow !


2023/07/13 (木) 21:25

M'étant laissé malgré moi convaincre par le « paradoxe de Guerrin », je me suis lancé dans un été shakespearien. J'avais visionné la Médée pasolinienne l'année dernière qui m'avait reconduit à Thyeste [1], aux Bacchantes et à Titus Andronicus. La seule différence avec les films d'épouvante serait la catharsis pour les classes éduquées.


Maria la grande avec Lennie, qui dit mieux ?



Et si ce n'est pas le Pérou :




2023/07/14 (金) 6:36

Qui pourrait croire que le même soprano et le même chef aient pu donner deux ans plus tard cet autre et impalpable chef-d'oeuvre, rendu plus ineffable encore par la fragilité de l'instrument, mis à vrai dire à rude épreuve par quinze ans de pure folie vocale ?


[1] Tragédie de Sénèque.

47 views0 comments

Recent Posts

See All

FOLIES FRANÇAISES HIVER 2024 - AVANT-PROPOS

En accord avec la marche détraquée du monde à laquelle, entre pandémie d'un autre âge et conflits inexpiables, nous assistons impuissants depuis quatre ou cinq ans, deux disparitions viennent scander

2024/01/03 (水) 10:36~2024/01/08 (月) 1:40 

FOLIES FRANÇAISES HIVER 2024 Michel Wasserman - François Lachaud 2024/01/03 (水) 10:36 ​​ Je me refais une petite cure de Mérimée après l'exposition de Compiègne [1]. Diable d'homme ! 2024/01/03 (水) 11

bottom of page