top of page
Search
  • wmt02379

2023/09/28 (木) 12:35 ~ 2023/10/07 (土) 22:18  



 

      FOLIES FRANÇAISES  AUTOMNE 2023

      Michel Wasserman - François Lachaud

 

 

 

2023/09/28 (木) 12:35  

 

J'ai quitté Trondheim, le Trøndelag [1], Karasjok [2] et Oslo. Me voici parisien. 

 

J'allais t'écrire sur nos enchanteresses et puis hier, dans un bar d'Oslo cette voix qui me saisit et ne me lâche plus. 

 

Sa tragique destinée, ses z devenus s, tout me bouleverse. Elle a sa place parmi mes (nos) enchanteresses :

 

 

Je te laisse découvrir la suite, comme l'Enchanteur j'ai pleuré et j'ai cru. 

 

2023/09/28 (木) 18:40 

 

Elle était magnifique, et le pianiste n'est pas mal non plus ! 

Je constate qu'un partenaire privilégié de ta chère Nina [3] vient lui aussi de tirer bien trop tôt sa révérence. Comme souvent je ne le découvre que trop tard... Tout ceci est superbe. 

 

 

 

Drôle d'ailleurs comme on n'a plus l'habitude d'entendre un authentique heldentenor dans Lohengrin.  Ça décoiffe !   

 

 

 

2023/09/28 (木) 20:48 

 

J'avais lu cette triste nouvelle pour Gould. 

 

Bien esseulé dans ce registre.

 

Pour rester en Suède :

 

 

 

2023/09/29 (金) 21:09  

 

Il n'y a clairement pas photo. Tout ceci est emballant. 

 

Celeste Aida 

 

Ein Schwert verhiess mir der Vater

 

Winterstürme 

 

Siegmund heiss ich 

 

Hochstes Vertrau'n 

 

Erlkönig 

 

Il me fait même supporter le premier Lied du Chant de la Terre, que je m'épargne toujours. 

 

Das Trinklied von Jammer der Erde 

 

Le moule est décidément cassé.

 

 

2023/09/29 (金) 23:32  

 

Les comparaisons sont certes cruelles. De Radamès à Manrico, Loge ou Bacchus : un phénomène qui s'y connaissait en mise en scène et aimait le Tour d'écrou. 

 

Je te laisse naviguer en connaisseur ces terres septentrionales, et en dehors des hautes cimes explorer les reliefs moins relevés des cartographes :

 

 

J'ai entendu Nina en Ortrud. Passons sur ce que j'ai vu, hélas ! Kirill Serebrennikov même porté aux nues par la part la plus fragile du public n'échappa pas à la bronca des amateurs. 

 

 

2023/09/30 (土) 20:07  

 

Je me garderai ce Crépuscule pour les longues nuits d'hiver. 

Quant au Lohengrin de Serebrennikov, que j'imagine volontiers insupportable, songe à ce que nos prédécesseurs devaient endurer dans Wagner : quelle leçon de mise en scène !  

 

 

Et pour me faire pardonner, car l'artiste est bien entendu inégalable, cette sublime mélodie (en nynorsk [4] !), que je tends ces jours-ci hélas à écouter un peu différemment que par le passé, comme si elle me disait des choses que je ne veux pas trop entendre... 

 

 

2023/10/01 (日) 6:48  

 

L'extrait ricain est terrible, la mélodie norvégienne sublime. 

 

Ortrud en pullover vert et psychiatre à la Peter Lorre dans Les Mains d'Orlac. Pourquoi pas après tout ? 

 

Pour tes heures suédoises :

 

 

Je suis invité par une lettre de dernière minute à faire une présentation napoléonienne sur

« Narushima Ryūhoku [5] et les Deux Empires » à Ajaccio par Michel Vergé-Franceschi, ce qui me condamne à ne faire qu'un saut au retour à Helsinki. Mais Sartène, Bonifacio, les Sanguinaires et la ville de Napoléon valent bien le détour. 

 

2023/10/01 (日) 18:24  

 

Tu as illuminé mon dimanche. Je ne connaissais pas même l'existence de cet autre Björling : quel superbe baryton ! 

Il m'a conduit à son aîné Berglund -autre découverte-,  

et celui-ci par contiguîté à Milnes dont le "Scintille diamant" m'a fait tomber de ma chaise.  

Björling et Svanholm sont formidables dans le duo d'Otello, 

et cela fait quand même rêver que Berglund et Svanholm se soient succédés pendant près de vingt ans à la direction de l'Opéra de Stockholm. Heureux pays qui sut aussi confier celle du Dramaten [6] à Bergman. Comme chantait la grande Régine, "si on mettait à la tête / d'l'Opéra Crespinette / on n'en serait pas là" ! 

 

2023/10/02 (月) 0:29  

 

Que de merveilles pour ce dimanche. Ma bibliothèque parisienne m'apprend que Svanholm a monté Turn of the Screw en vain cherché. Heureuse époque !

 

J'ai songé à la vidéo de Flagstad. Me prenant au jeu :

 

 

Et puis :

 

 

 

Délices surannées. Une introuvable énigme : 

 

 

 

2023/10/02 (月) 18:53  

 

Je suppose que ce que nous entendons ici est la Susanna, d'ailleurs charmante, de ton énigmatique Suédoise : 

 

 

Les deux autres sont de légende. Cela m'a amusé de les distribuer ici dans un répertoire où on ne les attend pas vraiment : 

 

 



2023/10/03 (火) 20:47

 

Stepanakert, avant et après. Fascinant. La connerie humaine est sans limites.  

 

 

2023/10/05 (木) 8:13

 

 

 

Newcastle                                      PSG 

 

26.8      possession de balle   73.2 

 

  4                 résultat final                 1 

 

Y'a comme un défaut ! 

 

Lens s'est fait Arsenal, Newcastle a ridiculisé le PSG, qui disait que le  charbon était mort ? 

 

2023/10/05 (木) 12:01  


J'ai vu. L'argent saoudien a changé les moutons de jadis.

 

 

Je vois le XV de France plié par les Boks. J'étais de retour d'Iliers-Combray. Promenade et exercice d'anamnèse. Depuis ma jeune adolescence ces cinq romans ne m'ont jamais quitté :

 

1- Bilbo the Hobbit

2- Moby-Dick

3- Michel Strogoff

4- Don Quijote 

5- La Recherche. 

 

 Je serai en Corse ce mardi et mercredi. 

 

2023/10/07 (土) 22:18  

 

Manoel [7] a encore frappé. Il me fait tenir une étude qu'il vient de sortir de Uirapurú, extraordinaire ballet de Villa-Lobos sur la floresta [8] brésilienne (l'oeuvre faisait bien entendu partie de son sampling de l'autre jour), qui (à partir du numéro 8) ressuscite à sa manière de façon frappante (sans doute en avait-il eu connaissance ?) la manière inoubliable dont Milhaud l'avait rendue vingt ans auparavant dans L'Homme et son désir. Enjoy !

 

 

 

La flûte solo du Villa-Lobos, Claudia Nascimento, est émotionnante et joue merveilleusement : 

 

 

Sans doute es-tu sur le retour après l'intermezzo corse : bonu viaghju ! 



[1] Trondheim est la ville principale de cette région située au centre de la Norvège.

[2] Localité de l'extrême nord de la Norvège, à la frontière finnoise, qui abrite le Parlement same et le centre culturel de cette communauté.

[3] Stemme.

[4] L'une des deux normes, largement minoritaire, de la langue écrite norvégienne.

[5] Haut-fonctionnaire des Affaires étrangéres dans les dernières années du shogounat (1837-84), admirateur de Napoléon.

[6] Théâtre dramatique royal de Stockholm.

[7] Correa do Lago.

[8] en portugais, la forêt.

45 views0 comments

Recent Posts

See All

FOLIES FRANÇAISES HIVER 2024 - AVANT-PROPOS

En accord avec la marche détraquée du monde à laquelle, entre pandémie d'un autre âge et conflits inexpiables, nous assistons impuissants depuis quatre ou cinq ans, deux disparitions viennent scander

2024/01/03 (水) 10:36~2024/01/08 (月) 1:40 

FOLIES FRANÇAISES HIVER 2024 Michel Wasserman - François Lachaud 2024/01/03 (水) 10:36 ​​ Je me refais une petite cure de Mérimée après l'exposition de Compiègne [1]. Diable d'homme ! 2024/01/03 (水) 11

bottom of page