top of page
Search
  • wmt02379

2023/12/02 (土) 7:12   ~ 2023/12/03 (日) 23:49  


 

                                                                

 

2023/12/02 (土) 7:12  

 

Elle aurait eu cent ans aujourd'hui, Grand garçon, et je ne peux, ne serait-ce que par rapport à moi-même, laisser passer la date sans songer au récital de Paris 1958, découvert sur grand écran à Iwanami Hall [1] il y a de cela bien des années : c'était la première fois que je la voyais (auparavant, à l'écoute, ses stridences m'incommodaient), et cela détermina chez moi une période de pure folie, et un coin non négligeable, et assorti jusqu'à la maniaquerie sinon à la moindre de ses éructations, de ma discothèque. Elle reste unique, avec ce sens impérieux de la scène qui ne s'apprend pas (Gencer l'avait aussi), et que transcende l'image filmée. J'ajoute à ces extraits miraculeux le "Sorriso d'innocenza" du Pirate de Hanbourg en 59, qui ne manque jamais de me faire venir les larmes aux yeux.  

 

 

 

 

 

 

 

2023/12/03 (日) 15:21  

 

Víkingur Ólafsson hier était une encyclopédie merveilleuse du piano. Les Goldberg jouées de mémoire. Au cinquième rideau il a parlé finement de 30 étoiles et de deux astres solaires qui rendaient tout rappel impossible. Magnifique expérience. 

 

Je me suis toujours demandé pourquoi – sans oser lui demander –  Alfred le Grand ne les a jamais enregistrées. 

 

Quant à Callas, les mots manquent. Même les minores valent le détour. 

 

 

 

2023/12/03 (日) 23:49  

 

J'ai remis le couvert ce soir en revisionnant après je ne sais combien d'années le fameux deuxième acte de Tosca (Callas, Gobbi, Cioni) à Covent Garden en 64. Gobbi y est dans une forme vocale étincelante, et Zeffirelli sait tenir son monde dans une sorte de Grand Guignol sublimé. Rien n'y manque, surtout pas les chandeliers que je retrouvai comme tu le sais quelques lustres plus tard dans le bazar foutraque de Sasaki [2] ! Le final sans paroles en musique de film d'horreur qui les met en valeur après le "bacio di Tosca" est inoubliable : Puccini est grand et Maria sa vestale.



[1] Salle de cinéma d'art et d'essai à Tokyo, aujourd'hui disparue.

[2]  Voir Folies françaises été 2022, 2022/02/02 (水) 23:04.

 

32 views0 comments

Recent Posts

See All

FOLIES FRANÇAISES HIVER 2024 - AVANT-PROPOS

En accord avec la marche détraquée du monde à laquelle, entre pandémie d'un autre âge et conflits inexpiables, nous assistons impuissants depuis quatre ou cinq ans, deux disparitions viennent scander

2024/01/03 (水) 10:36~2024/01/08 (月) 1:40 

FOLIES FRANÇAISES HIVER 2024 Michel Wasserman - François Lachaud 2024/01/03 (水) 10:36 ​​ Je me refais une petite cure de Mérimée après l'exposition de Compiègne [1]. Diable d'homme ! 2024/01/03 (水) 11

bottom of page