top of page
Search
  • wmt02379

FOLIES FRANÇAISES ÉTÉ 2023 - AVANT-PROPOS



Leyla Gencer, dont l'admirateur enamouré de l'une de ses captations estime à juste titre que no one today can shine the shoes, vient compléter dans l'actuelle livraison le trio des cantatrices venues des mers orientales (la Grecque, la Roumaine -Zeani-, et donc la Turque), qui révolutionnèrent le monde du bel canto dans les bienheureuses années cinquante et soixante du chant. Si Callas n'eut qu'à se baisser pour enregistrer avec les grands ténors de l'heure, Zeani et Gencer, qui n'enregistraient pas, eurent comme partenaires de pures merveilles qui eurent le seul tort de s'être accrochés au mauvais wagon, et qui ont donc disparu corps et biens. Après Agostino Lazzari au printemps, Gastone Limarelli vient décorer notre été de son émission miraculeuse.

Rachel Yakar nous a quittés fin juin, après Christiane Eda-Pierre l'autre année (2020). J'ai passé durant bien des printemps avec ces femmes merveilleuses de longues périodes à la floraison des cerisiers, quand elles illuminaient de leur gentillesse et de leur immense talent les classes de maître ainsi que les tournées de concerts dans l'Archipel de l'Académie de Musique française de Kyoto. Les extraits de Rachel que nous postons diront la perte que constitue le départ de cette extraordinaire cantatrice tous-terrains, aussi sublime dans le grand répertoire (qu'elle avait labouré vingt ans à l'Oper am Rhein de Düsseldorf) que dans l'univers feutré de la mélodie française qu'elle fait sien comme l'avait fait avant elle Suzanne Danco (nos Folies de l'hiver 2023). Je n'oublierai jamais, c'était il y a trente ans déjà, qu'elle me fit découvrir lors de l'une des séries de concerts préparés sur place par l'Ensemble des professeurs, et donnés à la suite du stage d'interprétation, les admirables Chansons grises de Hahn. Je vous les recommande, c'est au tout début de la présente livraison. Adieu, Rachel.

Pour finir, les mots me manquent pour commenter la disparition de Renata Scotto (août). Disons qu'elle marque tout simplement le terme d'un âge d'or : si, per sempre.


Kyoto, le 20 septembre 2023

Michel Wasserman



Ancien directeur de l’Institut franco-japonais du Kansai et de la Villa Kujoyama, Michel Wasserman enseigne à la Faculté des Relations internationales de l’Université Ritsumeikan (Kyoto). Metteur en scène, il dirige une compagnie lyrique, la Kyoto Opera Society.


Ancien responsable du Centre de Kyoto de l’École française d’Extrême-Orient puis directeur des études de l’institution, François Lachaud dirige actuellement le Centre de Tokyo de l’EFEO. Il enseigne parallèlement à la section des Sciences religieuses de l’École pratique des hautes études.

45 views0 comments

Recent Posts

See All

FOLIES FRANÇAISES HIVER 2024 - AVANT-PROPOS

En accord avec la marche détraquée du monde à laquelle, entre pandémie d'un autre âge et conflits inexpiables, nous assistons impuissants depuis quatre ou cinq ans, deux disparitions viennent scander

2024/01/03 (水) 10:36~2024/01/08 (月) 1:40 

FOLIES FRANÇAISES HIVER 2024 Michel Wasserman - François Lachaud 2024/01/03 (水) 10:36 ​​ Je me refais une petite cure de Mérimée après l'exposition de Compiègne [1]. Diable d'homme ! 2024/01/03 (水) 11

Comments


bottom of page