top of page
Search
  • wmt02379

2020/04/23 (木) 18:14 ~ 2020/04/24 (金) 16:23

Updated: Feb 9, 2022

2020/04/23 (木) 18:14


Et cette scène de Tupsy-Turvy, qui en termes de mise en scène d'opéra est une pure merveille, par un Mike Leigh qui dit dans je ne sais plus quelle interview que l'opéra ca n'est pas sa cup of tea.

Tu imagines s’il avait aimé ça ?


2020/04/23 (木) 20:33

Ce film est une merveille, sans parler de Gilbert & Sullivan. Nous ne sommes pas les seuls, mais en France, je crains l’isolement.

Histoire de te faire sourire, j’ai dit un jour à une collègue de l’INALCO adorer le Mikado, sa réponse, unforgettable, était : « Un spécialiste du Japon qui aime ça, c’est comme un spécialiste de la Côte d’Ivoire qui aimerait Tarzan ! » J’avais avoué aimer Tarzan... J’avais eu de la misère comme disent Belges et Canadiens à m’arrêter de rire...


Quitte à descendre, le chef-d’œuvre de farceurs toulousains et bayonnais. Le directeur adjoint des arènes et un journaliste à Sud-Ouest sont dans le lot.



2020/04/24 (金) 8:45



Bon, nous avons du pain sur la planche. D’abord, concernant l’homme au scooter :



Passons aux choses sérieuses (enfin si on peut dire… ) : Gilbert and Sullivan.

Je feuilletonne, car c’est là un sujet à nous tenir jusques au soir, ouvrant un nouveau chapitre de nos “Folies françaises” (c’est le nom que je m’étais permis de donner dès l’entame à nos échanges qui m’enchantent).

D’abord je rends hommage à ton interlocutrice des Langues O’, car du Mikado elle avait au moins entendu parler, ce n'est pas forcément le cas de l'ensemble de ses collègues.

Quant à l’historiette, je suis bien placé pour en juger : au cours d’une réunion de profs à Ritsumeikan où je m’étais permis de déplorer que, sur sept de mes étudiants que j’avais reçus la veille dans mon bureau aucun n’avait jamais entendu parler de Madame Butterfly, l’un de mes collègues m’avait répliqué que de toute façon c’était de la “sous-culture”. Bon…

Le “Mikado” est trop long, et inégal malgré des moments de pur génie. Le grand mérite de Tupsy-Turvy (enfin, l’un des grands mérites de ce chef-d’oeuvre) est de n’en donner que les meilleurs passages. Le second acte notamment, et la plus grande partie du rôle de Katisha (à l’exception notable de la scène d’entrée du Mikado) sont parfois ponctués de longs tunnels. Même Brian Mc Donald, dans son admirable version heureusement en intégrale sur You Tube, a du mal à tenir la distance. Conmmençons par là, encore que je sois sûr que tu connaisses : l’ouverture à partir de 2’30”, et le numéro prodigieux de Richard Mc Millan (dialogue parlé et air de Poo-Bah) à partir de 15”.

To be continued. Et avec quel plaisir !

2020/04/24 (金) 16:23


Bien sûr il y a la fameuse “liste” :

Un mikado époustouflant dans le spectacle de Mc Donald :

Et une interprétation merveilleuse du non moins superbe "Lost chord" par Webster Booth :

Enjoy !

36 views0 comments

Recent Posts

See All

FOLIES FRANÇAISES HIVER 2024 - AVANT-PROPOS

En accord avec la marche détraquée du monde à laquelle, entre pandémie d'un autre âge et conflits inexpiables, nous assistons impuissants depuis quatre ou cinq ans, deux disparitions viennent scander

2024/01/03 (水) 10:36~2024/01/08 (月) 1:40 

FOLIES FRANÇAISES HIVER 2024 Michel Wasserman - François Lachaud 2024/01/03 (水) 10:36 ​​ Je me refais une petite cure de Mérimée après l'exposition de Compiègne [1]. Diable d'homme ! 2024/01/03 (水) 11

bottom of page