top of page
Search
  • wmt02379

2020/05/07 (木) 19:06 ~ 2020/05/11 (月) 1:00

Updated: Feb 10, 2022

2020/05/07 (木) 19:06

Querido Michel,

Je repense à ce génie d’Asie centrale :

Et pour lui faire cortège :

La voix humaine intrigue aussi les philologues : tous les Russes (Slaves), Scandinaves – avec les Finnois – les sept sœurs du Nord – et, moindrement (mais tout de même), les Allemands sont plus capables de chanter en plusieurs langues... Domingo en Lohengrin reste Domingo. Crespin et quelques autres mais bien trop rares.

2020/05/07 (木) 21:57

Kovaleva est pure merveille :

Pisarenko n'est pas mal non plus. Le charme de cette voix :

Je repense à te lire à un étrange Boris auquel j'avais assisté en version de concert, je dirais que c’était en 63, à la radio. La grande basse yougoslave Miroslav Cangalovic chantait en russe, tous les autres rôles étaient chantés en français ! Du moins se venge-t-il dans l'enregistrement que voici :



2020/05/09 (土) 5:54

J’ai remis la main sur mon coffret de “Tenors of the Bolshoï” ! C’est un enregistrement auquel je tiens beaucoup, car c’est ainsi que, après plusieurs décennies, j’ai fini par retrouver par hasard en Kozlovsky le ténor qui avait enchanté mes douze ans, et dont je n’avais pu lire le nom à l’époque sur l’intégrale en russe de Boris que ma soeur avait rapportée de Moscou. J’ai donc pu retrouver l’original de la rosserie concernant cette malheureuse Lisa, dont l’auteur de la notice écrit charitablement que “in despair she casts herself into the river Neva (much to the relief of listeners to this particular complete recording”). En fait il s’agit de larges extraits d’un enregistrement sublime de La Dame de Pique, dir. Melik Pachaiev, avec Nelepp, Lisitsian, Alexei Ivanov qui compose un superbe Tomsky,

et dans Lisa la mezzo Eugenia Smolenskaya qui est certes un peu lourde vocalement pour le rôle mais ne mérite pas tant d’indignité : dans Ortrud elle tient plutôt convenablement sa place :

Le coffret documente le délicieux Vinogradov, qui n’eut de tort dans sa vie que d’avoir Kozlovsky pour contemporain :

Et Nelepp, dont le Hermann touche au génie.

Quelle école tout de même !

Bonne journée à toi !



2020/05/09 (土) 19:02


Querido Michel,

Le Bolchoï ne déçoit jamais et j'attends d'entendre l'Ossète prodigieuse :


Moi aussi, ces coffrets et ces boîtes me rendent à la joie pure.

До скорого.

2020/05/10 (日) 6:14


À beauté exotique une pièce qui lui convient :

Mais où vas-tu donc les chercher ? Et quel abattage!

A-t-on souvent chanté cela avec autant de charme, qui nous est si cher pourtant :

Et s’appuyer ça en concert bonjour :

2020/05/10 (日) 10:17

J'ai mes oreilles et mes yeux (au sens vénitien) au Bolchoï et au Mariinsky. Mais je n'oublie pas les classiques :

Après l'Ossétie, les Tatares :

J'ai vu la fille des steppes en récital et là les fusibles sautent comme le délicieux loup de Tex Avery. Que pouvais-je lui dire sans endosser ma livrée préférée :

Ton serviteur.

2020/05/10 (日) 11:33



Elle figure en bonne place sur mon desktop, auprès de Lily Pons dont elle est censée être alors l'incarnation. Et en plus elle chante !

2020/05/10 (日) 19:14

Je te savais sensible et génial. J’ai entendu celle-ci dans une Fiancée du Tsar et elle me plaît aussi :



En plus, les mises en scène évitent nos horreurs récentes.


2020/05/10 (日) 23:43


Te souviens-tu de Bozena Kinasz : de Boris Godounov à Onéguine et la Walkyrie...


Et pour un peu d'opérette :

2020/05/10 (日) 23:54


Quels que soient les charmes indéniables de Vienne, j'ai un peu de mal ce soir à m'arracher aux sortilèges de l'Espagne version tatare.


2020/05/11 (月) 0:18

Les arguments sont irréfutables. Mes espagnolades vont reprendre, Manon pour la soif :

Et...

2020/05/11 (月) 1:00


Totalement scotché par cette mise en scène formidable de l'air de Norina, et quelle bête de scène ! Et dire que je sortais émerveillé de l'air des Tuileries ! Yoncheva me faisait penser à ce qu'avait dit Ljuba Welitsch à qui on avait proposé Senta et qui l'avait refusée : "I am not a German peasant girl. I am a sexy Bulgarian".

Bonne nuit.



25 views0 comments

Recent Posts

See All

FOLIES FRANÇAISES HIVER 2024 - AVANT-PROPOS

En accord avec la marche détraquée du monde à laquelle, entre pandémie d'un autre âge et conflits inexpiables, nous assistons impuissants depuis quatre ou cinq ans, deux disparitions viennent scander

2024/01/03 (水) 10:36~2024/01/08 (月) 1:40 

FOLIES FRANÇAISES HIVER 2024 Michel Wasserman - François Lachaud 2024/01/03 (水) 10:36 ​​ Je me refais une petite cure de Mérimée après l'exposition de Compiègne [1]. Diable d'homme ! 2024/01/03 (水) 11

bottom of page